Home
dernière mise à jour:01/10/15

Blason des arquebusiers au 16e seècle et Fancs Arquebusiers ©Marc PoelmansCompagnie Royale des Francs Arquebusiers de Visé
Le Corps des Sapeurs

peurs Corps des Tambours Harmonie
Musiques
Drapeaux Corps d'Escorte de St Martin Etat-major
Les Officiers
L'Empereur Garde des Mousquetaires Corps des Cadets Section de Tir

Mes haches en sautoir, symbole des sapeursLe Corps des Sapeurs

Menés actuellement par le sergent-sapeur Dominique Mignon, les Sapeurs marchent en tête du cortège.
Ses membres sont revêtus de l'uniforme des Sapeurs du 1er Empire et portent les différents outils de leur fonction; haches, pioches, pelles ou scie pour le sergent qui les commande.
Les sapeurs étaient autrefois des militaires-ouvriers présents dans tous les régiments, même à cheval.



Dominique Mignon, sergent sapeur
Les régiments d'infanterie des armées de la première moitié du 19e siècle étaient précédés d'une douzaine de sapeurs commandés par un caporal et munis d'outils de toutes sortes.
Leur rôle consistait à ouvrir la voie des troupes armées.
Leur grand tablier de cuir, blanc, brun ou noir selon le régiment, servait non seulement à la protection mais aussi pour le transport de matériaux.

Ils n'étaient pas de vrais combattants et étaient souvent tenus en piètre estime par les soldats, considérés comme de gros costauds sans cervelle !
Mais ne le répétez pas à notre sergent-chef !

Pourtant ils étaient souvent des hommes de génie parvenant à surmonter les obstacles avec les moyens du bord et leur contribution fut grande dans l'armée napoléonienne lors de la guerre en Espagne et la retraite de Russie.


Vaillants, leur devise était "Sans peur et sans reproche".


C'est en 1803 lors de la reformation de la compagnie, après la Révolution française qui l'avait contrainte à mettres ses activités en veilleuse, que la gilde se regroupe en trois corps; grenadiers, mousquetaires et sapeurs.
Les couleurs étaient celles de la Grande Armée de Napoléon.

Ce choix d'uniforme n'a rien d'exceptionnel, la compagnie essaye de s'accorder les bonnes grâces de Napoléon, ou plutôt de Bonaparte, puisque le Premier Consul est en visite en Belgique en cette année 1803 et un peu partout dans le pays des Gardes d'Honneur sont levées, et il va passer par Visé où une garde d'honneur sous les ordres du baron de Chestret a été formée pour l'acclamer au passage.

C'est ausssi en 1803 que le 112e Régiment d'Infanterie de Ligne, composé de belges, wallons,flamands et bruxellois, est reformé.
Il se couvrira de gloire dans les campagnes napoléoniennes jusqu'à sa dissolution en 1814.

L'inspiration française est en tout cas incontestable, puisqu'en 1803 la Belgique n'existe pas en tant qu'état et n'a donc pas sa propre armée mais est scindée en départements français.
Des belges servent partout, et ce depuis très longtemps, sous les couleurs françaises mais aussi sous les couleurs d'autres pays, particulièrement l'Autriche avec les Gardes Wallonnes.
Les sapeurs des anciens arquebusiers, extrait d'un film de 1923Ils devinrent plus tard des soldats d'ordonnance affectés à l'état-major et défilaient dans les cortèges où ils avaient une belle prestance en précédant les tambours.

Le nombre de sapeurs ne correspondait pas, ni à l'époque ni de nos jours, à ce qui était prévu par les règlements militaires qui en prévoyaient 2 par compagnie
Pendant longtemps ils formèrent un rang de quatre précédés d'un sergent et ce jusqu'au début du 20e siècle.
C'est en 1985 que les Francs-Arquebusiers ont recomposé leur corps de sapeurs disparus en 1909.

La particularité du sapeur: il porte la barbe, c'est son signe distinctif.
Tradition malheureusement mal respectée, surtout par nos imberbes jeunes recrues.
Autrefois, on pouvait reconnaître les qualifications d'un soldat rien qu'en regardant son visage, la particularité des sapeurs était le port de la barbe, que l'on retrouve encore dans le seul régiment existant; celui de la Légion Etrangère en France, les grenadiers portaient la moustache, les voltigeurs la barbichette et les hussards les tresses.

Les Sapeurs, ouvriers soldats, charpentiers

Rentrée solennelle au local de l'Alliance

Les Sapeurs font la haie d'honneur lors de la rentrée au local

 

Le corps des sapeurs sous le commandement de Georges Delfosse
7 juillet 1985 - 5 novembre 1995
Les sapeurs menés par le sergent Georges Delfosse en 1985
Porte drapeau: André Verjans
Sergent-chef: Georges Delfosse
Sapeurs:
Jean-Marie Bourdoux, ... Bourdoux, Marcel Charpentier, Georges Derese, Philippe Philippens, Jean-Pierre Philippens, Dominique Mignon, Guy lambert,
Patrick Paternotte,  Eric Loly, Christian George, Michel Bockiau, Jean-Luc Lottin, Armand Bastin, Marc Delhalle, Léon KLippert

les Sapeurs des Francs Arquebusiers, procession jubilaire de St Hadelin à Visé
les Sapeurs lors de la procession du jubilé de saint Hadelin, sous le commandement du caporal-sapeur André Verjans

Giy Lambert sergent sapeur
Les Sapeurs sous le commandement du sergent-chef Guy Lambert

7 juillet 1996 - 7 novembre 2004


Guy lambert sergent-sapeur à la tête des sapeurs des Francs Arquebusiers




Guy lambert sergent-sapeur à la tête des sapeurs des Francs ArquebusiersLes Sapeurs des Francs Arquebusiers

Les Sapeurs devant l'Hôtel de Ville de Visé
à l'avant plan, le Caporal-sapeur Dominique Mignon qui est aujourd'hui sergent. Derrière, on aperçoit le Corps des tambours

Dominique Mignon, sergent sapeur
Les Sapeurs sous le commandement du sergent-chef Dominique Mignon
3 juillet 2005 - 20xx

Les sapeurs au cimetière de Lorette


Ciquez sur les images pour agrandir


dernière mise à jour:01/10/15

©Marc Poelmans
Home

©Marc Poelmans
29 rue des écoles
4600 Visé
0495/12.29.09
contact