visiteurs depuis septembre 2002 --
Home
Vous entendez Le Régiment de Sambre et Meuse
écrit en 1870 par Robert Planquette
dernière mise à jour:08/11/16

Blason des arquebusiers de Visé au 16e siècle et des Francs Arquebusiers ©Marc PoelmansCompagnie Royale des Francs Arquebusiers de Visé
Sous le haut Patronage de sa Majesté le Roi
Chef d'Oeuvre du Patrimoine Oral et Immatériel de la Communauté française de Belgique

La Garde des Mousquetaires

Corps des Sapeurs Corps des Tambours Harmonie
Musiques
Drapeaux Corps d'Escorte de St Martin Etat-major
Les Officiers
L'Empereur Garde des Mousquetaires Corps des Cadets Section de Tir

Marc Poelmans Premier Commandant des Mousquetaires jusque 2013

La Garde des Mousquetaires

C'est en 1803 que la compagnie se reforme en Mousquetaires et Grenadiers.

Cette composition dura un temps, jusqu'à l'apparition des "Majors" certainement.

Depuis près d'une dizaine d'années déjà, l'Empereur était escorté d'un rang d'officiers armés de fusils composé des trois frères Poelmans.

En 1987, un corps de mousquetaires escortant l'empereur est formé de manière officielle
Les porteurs de Fusis en 1980, Jean Deckers, Marc Poelmans, Laurent Aussem en 1980


Il sont actuellement sous le commandemant du plus ancien, Pol Van Hesbroeck, qui officie comme capitaine intérimaire faute de commandant élu et nommé après le départ en 2014 du Capitaine Marc Poelmans qui les commandait depuis leur création assisté du Capitaine-adjoint André Schneider.
Selon les statuts qui ont conduit à la démobilisation d'office de l'ancien capitaine, une réunion générale des mousquetaires doit élire le nouveau commandant qui sera alors officiellement reconnu par l'assemblée génbérale.

Les Mousquetaires escortent l'empereur et tirent des salves d'honneur dans la ville et au cimetière.

Ils exécutent également des tirs de mousqueterie lors d'événements particuliers.

Ils sont armés de fusils à poudre noire qu'ils déchargent bruyament dans la ville en rendant les honneurs.
Ce sont des fusils à percussion chargés d'une dizaine de grammes de poudre.
C'est un retour aux très anciennes traditions et une exclusivité des Francs Arquebusiers.

Les officiers qui en font partie payent une cotisation pleine, ainsi que leur uniforme et souvent leur fusil, à l'inverse des tambours, sapeurs et des soldats de l'escorte de St Martin dont l'uniforme est à charge de la compagnie, et qui payent également une cotisation réduite eu égard à leur prestation.

Les officiers du corps des majors financent également eux-mêmes leur habit.

 



Pol Van Hesbroeck
Commandant des Mousquetaires a.i.

Ils ont été commandés de 1987 à 2014 par le Capitaine Marc Poelmans et le Lieutenant André Schneider, et escortent l'Empereur. Depuis novembre 2014, ils sont placés sous les ordres à Pol Van Hesbroeck, le plus ancien restant, jusqu'à la nomination officielle d'un nouveau commandant.

Vêtus de l'habit noir des officiers, leur seule distinction est une épinglette
Celle-ci est composée d'une chaînette à laquelle est accrochée une épingle d'argent, le tout supporté par un médaillon central qui n'est autre qu'une réduction de l'oiseau accroché au collier de l'Empereur.

L'épinglette servait autrefois à nettoyer la cheminée de mise à feu des armes puis devint un insigne remis aux meilleurs tireurs.

Il n'est donc pas étonnant que plusieurs anciens Roys du tir marchent dans les rangs des Mousquetaires.

Les jeunes aspirants-mousquetaires de moins de 18 ans portent quant à eux une médaille particulière jusqu'à l'obtention de leur épinglette.

André Schneider Capitaine-adjoint des Mousquetaires
André Schneider
Capitaine-Adjt des Mousquetaires


Mousquetaire en 1586 Mousquetaires 1580

Mousquetaire 1580
Mousquetaires 17e siècle Mousquetaire sous Charles IX mousquetaire en sentinelle sous lLouis XIII Mousquetaires 17e siècle Mousquetaires 17e siècle

Alain, Marc et Christian Poelmans en 1981 Alain, Marc et Christian Poelmans en 1981 Alain, Marc et Christian Poelmans en 1981
Les premiers mousquetaires, pas encore armés du mousquet à percussion
C'est en 1987 que les Mousquetaires font leur réapparition dans les rangs à l'initiative des frères Poelmans
Marc Poelmans; avant les Mousquetaires en 1985
cérémonie au cimetière de Lorette, l'Empereur Fernand Humblet, les aides de camp Claude Claes et Maurice Martin, les Mousquetaires Jean-François, Alain et Marc Poelmans
Les Mousquetaires en 1985 et 1987


Depuis près de dix ans déjà ils défilaient juste derrière l'Empereur avec un fusil emprunté au musée, mais ils trouvaient que c'était insuffisant.


Aussi Marc, Alain et Christian Poelmans, prirent-ils l'initiative de raviver l'antique tradition pour que des salves à poudre noire résonnent à nouveau dans les rues de la ville comme autrefois.


Au départ, les salves d'honneur devaient être effectuées avec des arquebuses à mèches copies du 16e siècle, mais un malencontreux accident envoya Christian et Marc à l'hôpital la veille de la fête.


Mécanisme de mise à feu sur une arquebuse à mèche
épinglette des Mousquetaires des FAV

En fait Christian avait ramené les arquebuses d'Allemagne où il était caserné,Mousquetaires des Francs Arquebusiers, le commandant Marc Poelmans
et les avait réceptionnées à l'Armurerie Kettner à Cologne
et dès le samedi, elles furent essayées dans le jardin.
Mais une fausse manœuvre de rechargement du bassinet, manœuvre exécutée sans ôter la mèche, fit exploser la poire à poudre que Marc tenait en main (environ 50-100 gr de poudre noire)

Heureusement la poire, soudée à l'étain, s'ouvrit en deux, elle aurait pu éclater comme une grenade;
une flamme immense entoura les deux compères.
Christian fut touché au visage entièrement brûlé au 1er degré et sur la poitrine,
Marc était brûlé sérieusement au second degré sur tout le bras droit et sur le côté du corps jusqu'à la taille.
Il est vrai qu'il faisait chaud et qu'ils étaient tout deux en tenue légère sans protection.
Après s'être copieusement arrosés d'eau, ils furent emmenés rapidement à l'hôpital de Bavière à Liège et soignés.

Le soir même les officiers généraux venaient leur rendre visite après avoir été cherché St Martin,
on avait remarqué leur absence et la nouvelle s'était répandue ...comme une traînée de poudre.

Le lendemain, retour à l'hôpital pour changer les pansements.
De retour vers 10h, Marc s'habilla en vitesse, et en officier rejoignit la compagnie qui arrivait à la Collégiale.
Etonné et ravi en le voyant sur le trottoir, le sergent-sapeur fit saluer toute la compagnie.
Avec émotion après cet hommage inoubliable, il reprit sa place, et son fusil, au sein du cortège.
Christian, remplacé par son frère Jean-François le matin, réintégra les rangs l'après-midi avec un visage plus que bronzé.
Les aides de camp portèrent, avec courage vu le poids, les arquebuses à mèche toute la journée, ignorant que l'une d'elle était toujours chargée... et l'est toujours...
Jamais déchargée après l'accident de tir, elle trône dans le bureau de l'Echevinat du Tourisme de Visé à qui elle fut offerte quelque temps plus tard, un souvenir de chaque gilde ayant été demandé pour agrémenter ce bureau où quasi personne ne la voit.
Il faut dire qu'en faisant ce cadeau, ayant été payé avec les recettes des concours de tir, le président ignorait que cette arme coûtait plus de 1.000 euros...
La seconde, qui m'appartient mais que je laissais au musée, a  regagné mon domicile.

Cet incident explique l'usage des mousquets à percussion, qui furent quand même utilisés, non sans une certaine appréhension, dès le lendemain de l'accident, le 5 juillet 1987 au retour du tir pour saluer St Martin chez Martine Lambert Rue du Collège.
Ces fusils furent loués les premières années chez Monsieur Begon à Hanzinelle, armurier des Marcheurs de l'Entre Sambre et Meuse jusqu'à ce que les recettes du concours de tir permettent d'en acheter.

épinglette d'or des Mousquetaires des FAV, insigne du capitaine ou insigne d'honneur
Sans uniforme particulier, les Mousquetaires ont gardé leur habit noir d'officier.
un uniforme était bien prévu dans les plans de leur capitaine, mais jamais soumis, il aurait de toute façon été refusé.
Il s'agissait de celui de la garde civique.

médaille d'aspirant-mousquetaire des FAVIls se distinguent seulement par une épinglette
Il s'agit d'une épingle, ici en argent, qui servait à déboucher la cheminée des mousquets à percussion, attachée à une chaînette elle même fixée à un insigne qui a un rapport avec le régiment.
Les mousquetaires ont opté pour une réduction de l'oiseau porté au bas du collier de l'Empereur.

Cet insigne que beaucoup considèrent comme le plus beau de la compagnie est:
argenté pour les officiers Christian et Alain Poelmans, Pol Van Hesbroeck, Michel Barbas et Thomas Charpentier,
mi argenté et doré pour le Lieutenant André Schneider et doré pour le Capitaine Marc Poelmans
Il fut remis officiellement aux Mousquetaires le 3 juillet 1988.
Ils seront reconnus statutairement par l'assemblée générale en ... décembre 2013, avec mandat de 10 ans pour leur commandant.
L'addemblée générale ayant "oublié" de nommer le capitaine en place, le mandat de se dernier s'est donc tout naturellement terminé.

En signe de respect envers les anciens, trois insignes d'honneur dorés furent remis
au Capitaine-commandant Guy George, au Général Jean Lottin,
et à l'Empereur Fernand Humblet dont ils forment la garde particulière.
20 ans plus tard d'autres insignes d'honneurs furent également remis

A l'armée, l'épinglette devint un insigne qualifiant les tireurs exceptionnels,
d'ailleurs plusieurs Roys du tir marchent au sein des mousquetaires.
Les jeunes aspirants mousquetaires de moins de 18 ans qui viennent les rejoindre portent quant à eux une médaille particulière en attendant de recevoir leur épinglette lorsqu'ils prêteront le serment comme officier.

Le premier aspirant fut Florent Poelmans le 4 juillet 2004.
Il sera suivi de son frère Corentin un peu plus tard en 2007.
Tous deux dans la droite ligne de leur père.

1988 remise officielle des insignes aux Mousquetaires, Christian Poelmans,äul Van hesbroeck, Alain Poelmans 1988 remise officielle des insignes aux Mousquetaires, Robert Menten, André Schneider, Jean Lottin Christian Poelmans,
Remise officielle des insignes le 3 juillet 1988
1988 remise officielle des insignes aux Mousquetaires, Pierrot Kinet, Alain Poelmans 1988 remise officielle des insignes aux Mousquetaires, André Schneider
Remise officielle des insignes le 3 juillet 1988 et remise de l'insigne d'honneur au Général-Président Jean Lottin
1988 remise officielle des insignes aux MousquetairesChristioan Poelmans, Michel Barbas,Paul Van hesbroeck 1988 remise dun in signe d'honneur au général-président Jean Lottin

Marc Poelmans et ses fils, Pierrot Kinet, Paul Van Hesbroeck Juillet 2011
La fierté d'un capitaine avec ses fils à ses côtés

L'armement des mousquetaires est le fusil à percussion

mise à feu à percussionIl s'agit d'un fusil se chargeant par la bouche avec de la poudre noire et dont la mise à feu se fait à l'aide d'une capsule en laiton remplie de fulminate, lequel explose sous le choc
La capsule est placée sur la cheminée reliée au canon et le choc du chien qui vient heurter la cheminée au moment du tir provoque l'explosion du fulminate et de la charge de poudre.
Les modèles utilisés sont très proches du fusil Delvigne employé par la compagnie au 19e siècle etles membres avaient certainement des fusils qui leurs étaient propres et donc pas tous les mêmes.

Ils peuvent, vu leur calibre, garder l'appellation de mousquet.
Un fusil coûtait alors près de 300 euros pour plus du double en 2011
Au départ, les fusils étaient loués dans l'Entre Sambre et Meuse, chez Monsieur Begon de Hanzinelle à qui je les rendais en meilleur état qu'à la réception aimant en faire un entretien complet.
La location coûtait seulement +- 150 francs belges (4 euros) pour le weekend mais il fallait aller les chercher là-bas.

C'est Marcel Poelmans, mon père, qui s'en chargeait.
Un jour il eut un accident dans la côte du Sart Tilman avec un abruti qui venait en face. Son véhicule était immobilisé avec les fusils dans le coffre
fusil à perscussion actuellement employé chez les Francs ArquebusiersJuste à ce moment passait Robert Smulders, vice président de la compagnie, qui transféra les armes dans sa voiture sous le regard assez étonné des badaux.
L'organisation de concours de tir en salle permit d'avoir quelques recettes qui financèrent l'achat des fusils.
Le capitaine-commandant Guy George et l'officier Pierrot Brouha en achetèrent également un pour eux qu'ils gardent en réserve au cas où il en faudrait un.
Ce fut le cas à cause d'une cheminée cassée lors de la fête et irremplaçable sur le moment
Le commandant Marc Poelmans et ses deux fils Florent et Corentin possèdent leur arme personnelle.
La plupart des armes sont gravées au nom de leur propriétaire, de la compagnie ou de celui qui habituellement la porte, comme le fusil de Paul Van Hesbroeck, Roy du tir multi récidiviste.

La majeure partie des fusils sont des "zouave rifles' de chez Armi Sport réplique d'une arme ancienne fabriquée à environ 12 500 exemplaires par la firme Remington entre 1862 et 1865. Ces armes sont de belle qualité pour un poids acceptable.
Il ne faut pas oublier que les mousquetaires l'ont en main et sur l'épaule pendant toute la journée. Ce qui les oblige d'ailleurs à changer plus souvent leur habit dont l'épaule est usée par le frottement.
Le nom de zouave utilisé par le fabricant est une appellattion qui provient des années 50, les premiers "reenactors" auraient ainsi baptisé ce fusil qui, avec son canon bleui et ses garnitures dorées, semblait assorti à la tenue chamarrée des zouaves.
Réplique d'excellente qualité fabriquée par Armi Sport. Calibre 58, percussion
Canon rayé (3 rayures, pas 1x166 cm) ou lisse, acier bleui, longueur 84 cm
Hausse réglable 3 feuillets
Platine acier jaspé, trempé, avec US et aigle gravés
Pontet, capucines, plaque de couche et boite à amorces en laiton poli
Crosse et fut en bois veiné
Longueur totale 125 cm, poids 3,6 kg

L'arme du commandant est un peu plus longue, de fabrication belge puisqu'éprouvée au banc d'épreuve de Liège, elle fut trouvée à bon prix sur la brocante de Haccourt.


Télétourisme 1987

la Garde des Mousquetaires
Mousquetaires des Francs Arquebusiers, salve d'honneur au Général-président
.

Francs  Arquebusiers, les Mousquetaires en 2010

UIn mousquetaire intérimaire, Jean-François Poelmans en 1987 les mousquetaires le samedi en novembre 2004, le Capitaine Marc Poelmans et le Capitaine-adjoint André Schneider salve de mousquets le samed soirLes Mousquetaires en 1987:Thomas Charpentier,Marc Poelmans,André Schneider, Pol Van Hesbroeck, Michel Barbas Les Mousquetaires en 1987 Les Mousquetaires en 1987
Marc Poelmans, commandant des Mousquetaires Florent P, mousquetaire en 2010 Corentin Poelmans aspirant en 2007,mousquetaire en 2011 Jonathan Demarteau  Mousquetaire en  novembre 2010
Pol Van Hesbroeck et le capitaine Poelmans Mousquetaires des Francs Arquebusiers devant la salle Mousquetaires des Francs Arquebusiers devant la salle de l'AllianceMousquetaires des Francs Arquebusiers, honneurs à l'empereur Mousquetaires, salve d'honneur devant l'Alliance Mousquetaires, salve d'honneur à l'Empereur, 2010 Mousquetaires des Francs Arquebusiers, honneurs à l'empereyur
Salve d'honneur à l'Empereur en 2011 remise des insignes aux Mousquetaires Corentin Poelmans et Jonathan demarteau en 2011 Jonathan Demarteau, Paul Van Hesbroeck, Pierrot Kinet Salve de mousquet devant l'arquebusier de la place
Marc, Corentin et Florent PoelmansF, Marc et Corentin Poelmans, mousquetaires des Francs Arquebusiers
Les trois mousquetaires: le Capitaine Marc Poelmans et ses fils en novembre 2004 et juillet 2010 et 2011

 

Les Mousquetaires

épinglette des Mousquetaires des FAV




médaille d'aspirant-mousquetaire des FAV
Marc Poelmans Capitaine des Mousquetaires André Schneider, Lieutenant des mousquetaires Alain Poelmans, Mousquetaire des Francs Arquebusiers Christian Poelmans, Mousquetaire des Francs Arquebusiers Paul Van Hesbroeck, Mousquetaire des Francs Arquebusiers Michel Barbas, Mousquetaire des Francs Arquebusiers
Marc Poelmans André Schneider Alain Poelmans Christian Poelmans Paul Van Hesbroeck Michel Barbas
Capitaine Capitaine adjoint Mousquetaire Mousquetaire Mousquetaire Mousquetaire
Mousquetaire 1987 Mousquetaire 1987 Mousquetaire 1987 Mousquetaire 1987 Mousquetaire 1987 Mousquetaire 1987
Roy du tir Roy du tir démobilisé Roy du tir
a rejoint les Majors
Roy du tir démobilisé,
a rejoint les Majors
Démobilisé en 2014   Mousquetaire
honoraire
Mousquetaire
honoraire
Commandant ad iterim à partir de novembre 2014 Mousquetaire
honoraire
décédé le 05/01/2012
Thomas Charpentier, Mousquetaire des Francs Arquebusiers Pierrot Kinet, Mousquetaire des Francs Arquebusiers F Poelmans, Mousquetaire des Francs Arquebusiers Vorentin Poelmans, Mousquetaire des Francs Arquebusiers Jonathan Demarteau, Mousquetaire des Francs Arquebusiers
Thomas Charpentier Pierrot Kinet Aloys Nyssens Florent Poelmans Corentin Poelmans Jonathan Demarteau
Mousquetaire Mousquetaire Mousquetaire Mousquetaire Mousquetaire Mousquetaire
Mousquetaire 1987 Mousquetaire 1987 Tambour de 1980 à 1984
Officier en 1985
Aspirant 2004
Mousquetaire 2007
Aspirant 2007
Mousquetaire 2011
Mousquetaire 2011
démobilisé
Décédé en 2014
      Roy des Cadets  
Mousquetaire
honoraire
         
Daniel Saint Remy Christophe Marrée Pol Jacob
     
Mouquetaire Mousquetaire Mousquetaire      
Porteur de St Martin en 2002
Mousquetaire 2016
Porteur de St Martin en 2002
Mousquetaire 2016
admis en 2016      

Vingt ans après certains sont toujours là, ils ont juste pris 1 kg ... par an.

épinglette d'or des Mousquetaires des FAV, insigne du capitaine ou insigne d'honneur Mousquetaires d'honneur
Jean Lottin Général-Président Roy du tir 1987
Fernand Humblet Empereur - 1987
Guy George Capitaine-commandant - 1987
Didier Kinet Général-Président Roy du tir 2007
Alain Woolf Empereur Roy du tir 2007
Paul Lambert Colonel Trésorier,
Ancien Tambour-major,
Aide de camp de l'empereur jusque 2010.
- 2007
Dominique Mignon Ancien président des Jeunes Francs,
Commandant des Sapeurs
- 2007
       
       

Les mousquetaires: Paul Van Hesbroeck à l'avant plan

La particularité chère aux Francs Arquebusiers est d'allier le soucis du respect des traditions à celui de la justesse des uniformes,
puisque tous ceux-ci peuvent se retrouver au
Musée Royal de l'Armée de Bruxelles.
et ont été confectionnés sur demande du conservateur Marc Poelmans d'après sa collection personnelle des planches uniformologiques de Robert Aubry que vous retrouverez en cliquant
ici

Nos GénérauxNos GénérauxOfficiers d'Etat-MajorOfficiers d'Etat-MajorLa Gendarmerie NationaleLa Gendarmerie NationaleLes Grenadiers de 1854Les Grenadiers de 1854
Ciquez sur les images pour agrandir


dernière mise à jour:08/11/16

©Marc Poelmans
Home

©Marc Poelmans
Conservateur Webmaster
29 rue des écoles
4600 Visé
0495/12.29.09
contact