A la différence des autres, cette page contiendra des infos dont le texte a été communiqué par le comité des Francs Arquebusiers
dernière mise à jour le 24-3-2005
sommaire

 

 

Les Francs Arquebusiers sont reconnus comme chef d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française

L'acte officiel est parvenu ce 25 octobre 2010.

... ...

COMMUNIQUE OFFICIEL DE LA COMPAGNIE ROYALE DES FRANCS ARQUEBUSIERS VISETOIS

ce communiqué est publié à la demande du Comité et constitue une réponse officielle

Visé, le 25 septembre 2003

Le comité de la Compagnie Royale des Francs Arquebusiers Visétois a été très surpris à la lecture du rédactionnel paru dans le journal « Le Papegaie » n° 91 de ce mois de septembre 2003, concernant « l’affaire des Francs » et leur soit disante création en 1910

Ce dénigrement sournois et gratuit est d’autant plus déplacé que notre comité n’a jamais attaqué la Compagnie des Anciens Arquebusiers (si ce n’est lors de taquineries réciproques entre membres amis des deux sociétés) et encore moins essayé de lui contester ses droits.

Notre comité ne peut évidemment pas rester sans réponse suite à de tels agissements.

Force est de constater que certaines mentalités n’ont pas évolué depuis près d’un siècle… . 
Si nous n’avons aucunement envie de redémarrer une polémique qui ne pourrait être que néfaste pour tous, nous tenons à repréciser que cette malheureuse scission qui a donné naissance à deux branches bien distinctes au sein de l’ancienne compagnie d’Arquebusiers ne donne droit à aucune des deux de revendiquer l’une plus que l’autre des droits et privilèges particuliers.
L’origine de la gilde des Harquebusiers en 1579 est incontestable, de même que le fait que les deux gildes actuelles soient issues de cette antique gilde.

Nous revendiquons donc, à juste titre, cette date comme date de création de notre compagnie.

A noter que le terme d’ « Anciens » quant à lui n’est apparu qu’au XIXe siècle et n’a donc pas plus de valeur historique que le terme « Francs » apparu au XXe siècle.

Chaque compagnie a évolué de son côté et a forcément développé certaines différences (hommage aux Membres défunts, habits, uniformes, musée, archives, …). Ces évolutions ne sont en aucune manière des copies de l’une sur l’autre (faudrait-il, dans le cas de cette vision erronée des choses, savoir qui copie sur qui !!!) mais se sont faites en fonction des circonstances, des moyens à disposition et de l’interprétation que les deux gildes ont faite des statuts ancestraux ainsi que du respect des traditions et des us et coutumes.

C’est déjà suite à de telles divergences d’interprétation que des difficultés sont apparues au tout début du siècle passé.

Ne recommençons pas ce type de débat, tirons les leçons du passé, essayons de vivre chacun chez soi tout en respectant l’autre et vivons notre vie d’Arquebusiers le mieux possible en restant fiers de ce que nous sommes.

Un conflit entre Arquebusiers en 425 années, cela suffit.

Nous ne répondrons donc pas plus avant aux diverses allégations pour lesquelles, bien entendu, nous pouvons apporter notre version des faits étayée par nos archives et nos statistiques.

 Vive Saint Martin

Le Comité de la Compagnie Royale des Francs Arquebusiers

   

sommaire