Les Francs Arquebusiers de Visé - le 20e siècle

Home Vers le 20e siècle de 1925 à 1950 Vers le 21e siècle dernière mise à jour:15/04/10

visiteurs depuis septembre 2002

Vous entendez la marche du Colonel Bogey

Depuis la guerre, la compagnie n'a jamais cessé ses activités


le premier blason des arquebusiers,

La pierre angulaire de la compagnie est le

Serment de Fidélité,

tant à l'égard de saint Martin qu'envers les statuts qui ont unis les Francs Arquebusiers à travers les siècles.

La gilde des Francs Arquebusiers se caractérise également par l'esprit de convivialité qui anime tous ses membres,
esprit générateur d'enthousiasme qui a permis de nombreuses réalisations,
ainsi que pendant longtemps par le beau temps exceptionnel lors des fêtes de juillet.

Le soleil omniprésent, à quelques exceptions, donna naissance à l'adage:
" Si tu veux du beau temps ... viens marcher dans les Francs..."
les autres compagnies visétoises n'étant pas toujours dotées de cette chance...

En 1952
photo de la compagnie au local
cliquer pour agrandir

En 1960
un nouveau collier fut offert par Etienne Michaux à notre Empereur en remplacement de l'ancien qui n'avait pu être récupéré par les Francs.

Ce collier d'argent massif date du 16e siècle et porte en médaillon central notre patron saint Martin et un papegai à son extrémité.
Il s'agit d'un collier de gilde datant du 16e siècle, qui fut recherché et trouvé par Albert Jaminet,
collectionneur et numismate averti qui pour sa part a offert sa collection d'armes au musée des Francs Arquebusiers ainsi qu'à celui de la Ville de Visé.

blason des de Jamine / Jaminet

de Jamine
Jaminet
saint Martin, collier du 16e siècle argent et vermeil porté par l'empereur des Francs Arquebusiers de Visé
médaillon central du collier d'argent
saint Martin partageant son manteau
cliquer pour agrandir

Le 3 juillet 1960

une nouvelle statue de saint Martin fut inaugurée
Elle remplaçait les statues anciennes perdues en 1910 et détruites en 1914,
notre saint patron retrouvait enfin sa place dans les rangs

la bénédiction de St Martin en 1960, abbé Simonon,André Charlier, Michel Van Valster, Albert Jaminet.doc M. Poelmans
L'abbé Simonon,
Au fond Albert Jaminet, et portant les drapeaux André Charlier et Michel Van Calster
Bénédiction de la statue de St Martin en 1960 doc M. Poelmans
La cérémonie se passe devant la chapelle de Lorette.
La photo montre la bénédiction de la statue et on y reconnait, le Capitaine Commandant Hubert George à gauche de l'Abbé Simonon et au fond Albert Jaminet qui offrit sa collection d'armes au musée des Francs et trouva le collier du 16e siècle porté par notre empereur

St Martin des Francs Arquebusiers Photo Gianni Canova

Cette statue est l'oeuvre de deux artistes liégeois;

Vandesandt
sculpteur

et
Poisinger
peintre


professeurs aux Beaux Arts de Liège

En 1979
Les Francs fêtaient dignement le 400e anniversaire de leur gilde
Un 400e qui fut d'abord endeuillé par la tragique disparition de notre Empereur Hadelin Woolf, victime d'un accident.
C'était un homme d'une gentillesse extrême, de grande classe, aimable,
et que nous rencontrions en ville dans son uniforme de policier de la Ville de Visé où il était apprécié.
Il fut le premier à porter le collier offert par Etienne Michaux.

L'Empereur Hadelin Woolf et les aides de camp Gérard Humblet et Marcel Poelmans
Hadelin Woolf entouré de Gérard Humblet et Marcel Poelmans
ancienne tenue de l'Empereur et ses Aides de camp

L'habit noir porté par les officiers et anciennement par l'Empereur jusqu'en 1989, est une descendance de l'habit militaire porté autrefois.
Cet habit dont les basques et les fausses poches réprésentaient les pans repliés et attachés par des boutons ainsi que les poches du grand manteau ( le surtout ) des soldats en marche.

En cette année 1979, c'est Fernand Humblet qui fut proclamé nouvel Empereur

l'Empereur Fernand Humblet et ses aides de camp  Victor Michiels et Claude Claes
L'Empereur Fernand Humblet et ses aides de camp Victor Michiels et Claude Claes

Blason des Francs Arquebusiers, pierre de taille à l'angle du local de l'Alliance
pour ce 400e anniversaire, une pierre de taille fut apposée sur la façade du local de l'Alliance
La médaille frappée pour l'occasion représentait notre patron saint Martin,
et la Rue de la Station fut rebaptisée
RUE DES FRANCS ARQUEBUSIERS

Sous l'impulsion d'un nouveau Comité des Jeunes Francs vinrent ensuite quelques changements:

En 1985
Le Corps des Sapeurs
les Sapeurs des Francs Arquebusiers, Sergent Georges Delfosse
fut reformé comme autrefois,
habillé avec un uniforme d'inspiration post napoléonienne qui était de mise en 1803 lorsque le compagnie se redressa, il sont d'inspiration française et fort semblables à ceux des
sapeurs de l'armée belge au début de son existence

Sapeur d'Infanterie, armée belge 19e siècle

En 1986
l'Escorte de saint Martin
L'escorte de St Martin, Sergent Philippens
est créée.
Les soldats de l'escorte adopteront la tunique des
Grenadiers belges de 1854.
La statue de saint Martin était jusqu'alors portée par des Officiers en habits entourés de cadets portant des étendards écarlates
St Martin des FAV porté par les Officiers entourés des étendards portés par les Cadets

En 1987

Le Corps des Tambours

fut rhabillé dans le même uniforme des
Grenadiers belges
avec toutefois le bonnet à poils de la grande tenue
au lieu du shako de service
porté par les soldats de l''Escorte de St Martin

Les Grenadiers de 1854 Les grenadiers de 1854
cliquez sur les images pour agrandir

Ici à droite:

Tambour des Grenadiers
en tenue d'hiver avec le manteau

Tambour des Grenadiers, armée belge 1854

En 1987
les Mousquetaires
font leur réapparition dans les rangs
cérémonie au cimetière de Lorette, l'Empereur Fernand Humblet, les aides de camp Claude Claes et Maurice Martin, les Mousquetaires Jean-François, Alain et Marc Poelmans

En 1989,

ce furent ensuite
les officiers porte-drapeau
qui changèrent d'uniforme pour adopter celui de la
Gendarmerie à pied de la fin du 19e siècle

Gendarmerie Nationale:
Officiers porte drapeau

La Gendarmerie La Gendarmerie

le Drapeau des Confrères
Outre les Armes de la ville de Visé,
on retrouve celles des Princes-Evêques
Gérard de Goesbeck
qui octroya les premiers statuts le 15 mai 1580 et
Ernest de Bavière
qui les confirma le 21 mai 1599

le Drapeau des confrères avec les armoiries des princes-évêques de Groesbeck et de Bavière


Alain Woolf
entouré de Paul Lambert et André Verjans

Tenue de Général et d'Aide de camp de Général d'Infanterie
Armée belge 19e siècle

En 1989,

L'empereur et ses aides de camp
adoptèrent aussi un nouvel uniforme,
troquant l'habit noir, rehaussé de galons or pour l'empereur, et le pantalon rouge,
ils choisiront l'uniforme presigieux de général et d'aide de camp de général d'infanterie belge de la fin du 19e siècle. confectionné également d'après les planches de
Robert Aubry
cliquer sur les images pour agrandir


Nos Généraux Nos Généraux AUBRYP09.JPG AUBRYP10.JPG
Planche Nos Généraux:
l'Empereur

Planche Officiers d'Etat Major:
Aides de Camp

Comme on peut le constater, à l'inverse de costumes pseudo-militaires de fantaisie,
tous les uniformes militaires des Francs Arquebusiers, à quelques détails près,
sont des uniformes ayant réellement existés autrefois dans l'Armée belge.

st Martin en bronze, Francs Arquebusiers, réalisation Marc Poelmans

1997
Les Francs fêtèrent dignement saint Martin.
Le 9 novembre, 1700 ans après la mort de leur saint patron il inauguraient un bas relief en bronze représentant une "charité saint Martin"


Vers la fabrication du Bronze

Collégiale de Visé, le porche d'entrée avec St Martin, bas relief en pierre de taille offert par les Francs Arquebusiers1999
le 4 juillet 1999,
lors de leur 420e anniversaire,
c'est à la Collégiale saint Martin
que les Francs Arquebusiers offraient un bas relief de pierre représentant saint Martin
placé juste au-dessus du porche d'entrée principal et que tout le monde salue en pénétrant dans l'édifice.
Il porte la mention
"Hommage des Francs Arquebusiers"
"1579-1999"

Cette pièce fut réalisée par l'atelier "La Pierre Bleue" de Comblain au Pont.
et inaugurée en présence des autorités par
Monsieur le Doyen Etienne Van den Peereboom
Ce bas-relief rappelle l'attachement des Francs Arquebusiers à leur saint patron et à la Collégiale qui porte son nom, même si la compagnie n'y fait plus de cérémonie, et fait fi des rancunes du passé qui leur vit l'entrée interdite

cliquer sur l'image pour agrandir

St Martin , bas-relief en pierre de taille Collégialle de Visé

Ce fut une manière pour
les Francs Arquebusiers,
même s'ils en furent chassés en 1910,
de montrer leur estime envers cet ancien bâtiment qui vit défiler tant de générations avant eux,
et de rappeler que, aujourd'hui encore s'ils n'y assistent plus à la grand-messe comme autrefois,
cet édifice reste
leur collégiale saint Martin.

La compagnie est en route vers son 425e anniversaire qu'elle fêtera dignement,
dans le même esprit de respect des traditions
et de tous ceux qui ont précédés les Francs Arquebusiers depuis 1579 jusqu'à aujourd'hui

Vers le 21e siècle


dernière mise à jour:15/04/10

Home

les blasons sont dessinés et placés avec l'aimable autorisation de